Dovrefjell

Avec la fusion des parcs nationaux de Sunndalsfjell et de Dovrefjell, la création de sept zones de protection du paysage et l’agrandissement de la réserve naturelle de Fokstumyra, la Norvège s’est dotée de son plus vaste ensemble naturel protégé, sur plus de 4000 km2.

Mondialement connu pour les fjords de son littoral déchiqueté et ses ribambelles d’îles, ce pays scandinave est pourtant parcouru du sud vers le nord par une colonne vertébrale montagneuse très peu habitée. Patiemment arasés par les glaciers, les sommets se font souvent dodus et leur allure débonnaire contraste d’autant avec la nature sauvage qui leur sert d’écrins. Le massif de Dovrefjell en est l’illustration quasi parfaite et ce haut plateau ponctué ça et là de faces rocheuses abruptes déroule son tapis de toundra sous les pattes et sabots d’une faune rare pour une latitude encore modeste. Du fait de son altitude moyenne d’environ 1500m, cette région abrite en effet une flore et une faune typiquement arctique. Ainsi les sommets du Knutshø sont connu de longue date des botanistes pour héberger quantité de plantes d’affinités polaires. Et ce n’est sans doute pas un hasard si la zone de Dovrefjell fut choisie pour réintroduire un mammifère qui avait alors disparu d’Europe continentale, le boeuf musqué (Ovibos moschatus). Parfaitement adapté à l’univers de la toundra, ce drôle d’animal tout droit sortit du quaternaire résiste à la longue et froide morsure de l’hiver. Une première tentative de réintroduction eu lieu en 1932, mais les animaux originaires du Groenland furent abattus pendant la guerre. L’expérience fut recommencée entre 1947 et 1953 avec le succès qu’on lui connait puisque qu’on estime que plus de 200 boeufs musqués partagent désormais lichens, graminées et arbrisseaux avec les rennes sauvages, les lièvres variables et les lagopèdes. Bien entendu, ce cortège de végétariens est suivi de près par les gloutons, les renards arctiques, les aigles royaux et les faucons gerfauts. C’est au mois de février, alors que le soleil recommence timidement à réchauffer le paysage encore prisonnier de la neige glacée, que je suis allé à la rencontre de ces animaux d’un autre âge que sont les boeufs musqués.

© Sylvain Dussans - 2010


copyright © sylvain dussans - Réalisation web : www.welwel-multimedia.com